Le déroulement d’une greffe de cheveux DHI

greffe de cheveux DHI

Publié le : 09 septembre 20225 mins de lecture

Ne pas avoir de cheveux ou en avoir trop peu est une préoccupation réelle pour de nombreuses personnes. C’est une question d’esthétique, de beauté et d’estime de soi. Pour aider les hommes et les femmes confrontés à de tels problèmes, la technique de transplantation capillaire DHI a été inventée. Le terme DHI signifie « Direct Hair Implantation ». Il s’agit d’une greffe du cuir chevelu. L’objectif est de recouvrir les zones chauves pour obtenir de vrais cheveux. En effet, les individus souffrant d’alopécie peuvent corriger le problème. Il en est de même pour tous ceux qui souhaitent avoir de beaux cheveux naturels. Comment se déroule une telle opération ?

Qu’est-ce que la technique DHI ?

La méthode DHI ou « Direct Hair Implantation » consiste à implanter directement des cuirs chevelus avec de bons ou forts cheveux sur les zones chauves de la tête. En effet, il arrive qu’une partie du crâne soit légèrement plus chauve que les autres. C’est le cas des personnes chauves ou qui souffrent d’alopécie partielle. Elles peuvent donc corriger leur pilosité en optant pour cette opération spéciale. Le but est de faire pousser normalement les cheveux sur l’ensemble de la tête, et donc de ne plus porter de perruque ou de se cacher. Cette intervention est nécessaire dans certains cas. Si la personne concernée perd sa confiance ou son estime de soi à cause de la maladie, une greffe de cheveux est possible. Il en va de même pour les calvities légères ou aiguës. 

Notez que l’intervention est réalisée par des professionnels et dans des installations spécifiques. Elle se déroule dans une véritable salle d’opération. Vous pouvez donc réserver dans une clinique spécialisée, sur leur site internet comme sur greffe-de-cheveux-turquie.com par exemple. Oui, on parle bien d’une greffe de cheveux. La zone de travail doit être parfaitement propre et saine. Même s’il s’agit du domaine de la médecine douce et de la beauté, toutes les précautions sanitaires sont prises et assurées.

Première étape : la préparation de la greffe DHI !

Comme toute intervention chirurgicale, la préparation est une étape préalable à la greffe DHI. Vous devez toujours commencer par une consultation médicale dans la clinique de votre choix. Le médecin essaiera de comprendre le problème et de poser un diagnostic. En général, lorsqu’une personne demande une telle opération, c’est parce qu’elle a été recommandée par le personnel médical. Ainsi, tout le monde est éligible. Le chirurgien chargé de l’opération va ensuite procéder à une analyse de vos cheveux, c’est-à-dire à une analyse capillaire rapide. 

L’objectif à ce stade est simplement de vérifier les zones garnies et dégarnies du crâne. Cela permettra au chirurgien de distinguer les zones donneuses et receveuses. Nous n’utiliserons pas le cuir chevelu d’une autre personne, mais le vôtre. Cela réduit le risque de rejet et augmente les chances de réussite de la technique DHI. Il déterminera également l’angle selon lequel les morceaux de peau seront implantés. Enfin, il vérifiera l’alignement idéal des greffons. Veuillez noter que la greffe de cheveux DHI est permanente. Vos cheveux repousseront au bout de quelques mois et ne tomberont plus.

Deuxième étape : l’implantation des greffons !

Au bloc opératoire, la méthode DHI consiste d’abord à extraire les greffons, puis à les implanter dans les zones dégarnies. Il s’agit d’une procédure délicate, mais le succès est toujours garanti. Le chirurgien et son équipe extraient les zones où il y a beaucoup de cheveux. Généralement, il s’agit des parties du cou et du crâne. Ensuite, ils vont les coudre sur les zones où il n’y a pas ou très peu de cheveux. Cette opération peut durer 4, 6 ou 8 heures, selon la complexité du cas. Elle dépend en outre de la nature des cheveux, de l’objectif final et de la ligne des cheveux. Si le patient souhaite une densité élevée, l’opération sera plus longue.

La partie la plus difficile est la phase d’extraction. En outre, la zone donneuse peut être très limitée en raison d’une calvitie ou d’une alopécie. Le chirurgien peut donc extraire des cheveux ailleurs. D’autres parties du corps peuvent être donneuses, à condition que leurs follicules pileux puissent répondre au besoin de cheveux. Pour finir, sachez qu’une anesthésie locale est obligatoire. Mais dans tous les cas, vous retrouverez une bonne densité de cheveux sur votre tête. De plus, comme aucune incision n’est pratiquée, aucune cicatrice ne sera formée. 

Plan du site